Fév 11 2016

Frania Haverland : « passeure » de Mémoire 2016

Publié par à 16:16 dans 1 Vie de l'association

Inlassablement Frania Eisenbach Haverland, née en 1926 en Pologne, dans une famille juive qui sera décimée, parcourt depuis des dizaines d’année les lieux d’éducation des jeunes, collèges , lycées, internats, établissements spécialisés, pour faire connaître non seulement les drames de la Seconde Guerre mondiale perpétrés par le nazisme, en témoignant sur le sort de sa famille et sur ses propres épreuves, mais aussi pour encourager la jeunesse à dire non à ce qui avilit, à ce qui prive de liberté, et à dire oui à un monde qui est si merveilleux malgré tout ; pour l’encourager aussi à résister aux pulsions de haine , de mort ou de faiblesse qui sont enfouies dans chacun de nous, même jeunes ; pour l’encourager à faire quelque chose afin de contrer pacifiquement les puissances morbides qui ne rêvent que de détruire par la haine et la violence ce qui est beau et ce qui est noble ; pour la persuader de voir en l’autre  un frère ou une sœur de la même race humaine. Elle n’hésite pas à raconter les événements historiques, à confesser ses propres hantises et son mal de vivre, et rend ainsi son discours crédible. Elle touche les cœurs innocents, et tous comprennent qu’elle a raison. Après trois heures de conférence, les adolescents sont encore là autour d’elle à réclamer des éclaircissements, des dédicaces, et dans les jours qui suivent, ils écriront dans les livres d’or des messages de gratitude. Frania Eisenbach Haverland, « passeure » de mémoire, est une de ces armes de paix, dont tous les responsables institutionnels font bien de s’inspirer pour insuffler dans les esprits des jeunes d’aujourd’hui les levains de l’espoir et de la confiance en leur avenir. Elle a écrit avec Dany Boimare,  un ouvrage : « Tant que je vivrai », aux Editions Edite (2005).

François Carcassonne

Conférence auprès des élèves de Troisième du CLG Albert Schweitzer de SOISY-sous-Montmorency  Val d’Oise (professeur : Mme Prigent), le 9 février 2016.

cliché : F. Carcassonne.

 

FRANIA 2

Une réponse

Une réponse à “Frania Haverland : « passeure » de Mémoire 2016”

  1. Nicole Mabirele 16 Fév 2016 à 14:13

    Merveilleuse Frania, nous ne pouvons que lui souhaiter une longue vie encore, la plus douce possible. Elle rend un grand service à l’humanité. Tout ceux qui ont le privilège de la connaître ne l’oublieront jamais.

Répondre à ce post